Historique de la Communauté de Communes

LA GENÈSE

1991 : l’institut d’aménagement et d’urbanisme de la région Île-de-France (IAURIF) ouvrait un débat sur l’aménagement de la région Île-de-France.
Les idées, qui en émergeaient, devaient permettre d’augmenter la richesse des villages sans créer individuellement de nouvelles zones d’activités et par ce fait, ne pas faire subir aux habitants des villages le désagrément des passages de camions, ce qui fut le cas.

1993 : les élus locaux révèlent à l’IAURIF leur réflexion ; l’emplacement d’un triangle, situé entre la RN4, la voie de chemin de fer Paris-Coulommiers et la RN36, qui autoriserait d’y développer des activités logistiques.

1994 : une zone d’activité logistique est inscrite au schéma directeur de la région Île-de-France (SDRIF 94) reconnaissable sur la carte par une zone pyjama partiellement urbanisable (le dernier SDRIF recevait des pastilles).

2 janvier 1995 : création de la communauté de communes du Val Bréon avec la volonté des élus d’attendre la réalisation de la zone d’aménagement concertée (ZAC) et sans augmenter les impôts locaux.

Les premières compétences de la communauté de communes sont liées à la réalisation du parc logistique Michel BOUTON, maire de Marles-en-Brie, est élu président de l’EPCI (établissement public de coopération intercommunale) avec pour vice-présidents : Robert FERY et Antoine LOT (adjoint au maire de Fontenay-Trésigny).
Le président sera réélu à l’unanimité quelques semaines plus tard suite aux élections municipales de 1995. Les deux vice-présidents de l’intercommunalité, sont désormais Robert FERY et Jean-Jacques BARBAUX.
La réalisation du parc logistique Paris Val Bréon entame alors une longue période de concrétisation parsemée de nombreux contentieux.

2001 : de nouvelles élections reconduisent les pleins pourvoir à Michel BOUTON dans ses fonctions afin de mener à terme la réalisation du parc logistique Paris Val Bréon.
Succédant à Robert FERY à la mairie de Châtres, Michel ROLLIN devient le 1er vice-président et Jean-Jacques BARBAUX est réélu 2ème vice-président.
Le conseil communautaire maintient sa politique de fiscalisation avec une taxe additionnelle de 1€ par an et par habitant.

2001 : de nouvelles élections reconduisent les pleins pourvoir à Michel BOUTON dans ses fonctions afin de mener à terme la réalisation du parc logistique Paris Val Bréon.
Succédant à Robert FERY à la mairie de Châtres, Michel ROLLIN devient le 1er vice-président et Jean-Jacques BARBAUX est réélu 2ème vice-président.
Le conseil communautaire maintient sa politique de fiscalisation avec une taxe additionnelle de 1€ par an et par habitant.

LA CRÉATION

2003 : L’aménageur porte son choix sur le site de Châtres, dont 50 ha des 190 seront destinés à la préservation de l’environnement avec un protocole signé entre l’aménageur, la commune de Châtres et l’ASMSN (association Seine et Marnaise de sauvegarde de la nature).

L’entreprise Ikea débute ses travaux sur le site en octobre 2004 et s’installe, fin 2005, sur 32000 m2 extensible à 60000 m2. Le rythme d’implantation des entreprises de logistique était initialement envisagé d’un bâtiment par an. Il n’en sera rien et le rythme sera plus soutenu que celui prévu à l’origine !

2005 : Les bâtiments 1 et 2, à l’entrée du parc, s’édifient pour un début d’activité en 2006 avec Conforama, Castorama et respectivement Kuehne + Nagel et ID Logistique comme prestataire de transport.

Mars 2006 : le parc logistique Paris Val Bréon reçoit le :

7ème prix de l’innovation logistique – Catégorie “développement durable”.

Ce prix a été remis par un jury de professionnels présidé par l’ADEME.

LE DÉVELOPPEMENT

Juin 2006 : création du premier numéro du journal de la CCVB.

Juillet 2006 : prise de la compétence transport public.

Automne 2007 : Dans la dynamique, les prestataires logistiques Heppner et Kuehne+Nagel viennent prendre place dans les bâtiments 6 et 7, alors que les deux derniers bâtiments débutent leur constructions.

Novembre 2006 : Les élus de la communauté de communes du Val Bréon, s’entendent sur une clé de répartition des richesses communautaires visant à l’allègement du budget communal à hauteur de 60 % des disponibilités financières et 40 % afin de financer de nouveaux services à la population.
60 % ⇒ Communes 40 % ⇒ CCVB – pot commun

Avril 2007 : Deux nouveaux vice-présidents sont élus à la communauté de communes : Dominique RODRIGUEZ, maire de Presles-en-Brie et Jacques PROFIT, maire de Fontenay-Trésigny.
La CCVB adhère à l’association ADBC (Association pour le Développement de Brie Centrale) et à Melun Val de Seine Initiatives pour l’aide à la création d’entreprise.

Mai 2007 : la CCVB signe le CLAIR (Contrat Local d’Aménagement Intercommunal Rural), sous l’égide de l’A.D.B.C, en partenariat avec le conseil général de Seine et Marne, 3 communautés de communes et 2 communes indépendantes.

Juin 2007 : Transfert de compétences.

Août 2007 : création du site Internet valbreon.fr

Octobre 2007 : Nouvelle compétence sorties scolaires intercommunales.

Avril 2008 : Election des membres du bureau du conseil communautaire.

Jean-Jacques BARBAUX est élu président.

1er vice-président : Dominique RODRIGUEZ.
2ème vice-président : Paul BILLON.
3ème vice-présidente : Monique ALLAIN.
4ème vice-président : Jean-Paul COCHE.
5ème vice-président : Michel ROLLIN.

2009 : Election d’un 6ème Vice Président en charge de la Culture : Jean ABITEBOUL.

2011 : Election d’un 7ème Vice Président en charge des sports et du milieu associatif : Michel BARTAIRE.