Inauguration de La Ferme Jean-Jacques BARBAUX
Nouveau Siège de la Communauté de Communes du Val Briard.

RETOUR EN MOTS ET EN IMAGES

La Ferme Jean-Jacques BARBAUX a été inaugurée samedi 15 septembre, en présence de Isabelle PERIGAULT, Présidente du Val Briard, Béatrice ABOLLIVIER, Préfète de Seine et Marne, Christian JACOB, Député de Seine et Marne, Anne CHAIN-LARCHE, Sénatrice de Seine et Marne, Patrick SEPTIERS, Président du Département de Seine et Marne, Yves BREARD, Maire des Chapelles Bourbon et les élus communautaires du Val Briard, Mme Laurence BARBAUX, épouse du regretté Président du Val Briard, Jean-Jacques BARBAUX, les élus départementaux, communautaires et municipaux.

Sur ces mots, prononcés par Isabelle PERIGAULT, Présidente du Val Briard, s’ouvre la cérémonie d’inauguration: « Passer du rêve à la réalité,  c’est ce qu’aimait Jean-Jacques BARBAUX.  Parce qu’il n’aurait pas voulu le contraire, j’ai souhaité que cette journée soit festive !  Malgré son absence qui crée un grand vide, nous pouvons nous réjouir d’apprécier ce projet ambitieux ! Il aurait été heureux, ravi et fier de vous accueillir aujourd’hui dans cette ferme communautaire. Bien évidement nous aurions tant aimé, l’entourer pour inaugurer un de ses projets fétiche».

Une inauguration comme l’aboutissement d’une longue aventure.

Sous la houlette de Jean-Jacques BARBAUX, les élus de la communauté de communes du Val Bréon ont pris le risque en 2010 d’acheter 2800 m2 de bâtiments, 6 hectares de bois et de clairière au prix de 900 000 euros puis en 2015 de continuer par l’achat de la maison du régisseur entourée d’un hectare pour 380 000 euros.

Ce chantier ambitieux est passé du rêve à la réalité grâce au développement économique qui a été mené avec la commercialisation de 170 hectares la Zone d’Activités du Val bréon 1 et encore une fois l’accompagnement et l’implication de Mr Le Maire de Châtres, Michel ROLLIN, de son équipe municipale et ses habitants pour l’intérêt général et parce qu’ils avaient bien compris l’enjeu des recettes fiscales au bénéfice de la communauté de communes et de la commune.

Le 12 mars 2016, la Pose de la Première Pierre en présence de Jean-Luc Marx alors Préfet de Seine et Marne fut  « le fruit de 10 années de politique d’aménagement menée avec mes collègues »  comme le disait Jean-Jacques BARBAUX.

Le 19 juin dernier, Isabelle PERIGAULT poursuivait cette politique d’aménagement par l’acquisition de 150 hectares de futur développement économique aux abords de notre ferme. Ce grand ensemble foncier aux ressources nouvelles prometteuses est le volet II de la Zone Activités du Val Bréon : bassin d’emploi communautaire pour notre population, renforçant la proximité grâce au développement de secteurs de technologies de pointe, tout en étant sensible à préserver l’espace agricole…).

La tranche 1 : La maison des services qui regroupe tous les bureaux des services administratifs et techniques ainsi que les services à la population (transport, Relais d’Assistantes Maternelles, Service Culturel, Portage de repas à domicile) mais aussi la structure multi accueil sur votre gauche avec ses abords paysagers qui accueillera les familles.

Pour le financement 7 Millions d’euros ont été portés sur fonds propres dont une subvention d’Etat au titre de la DETR de 960 000 euros.

La tranche 2 : Le centre technique intercommunal et la transformation de la maison du régisseur en hébergement pour les artistes. Démarrée en janvier 2017, cette tranche de 5 millions a été financée grâce au prêt à taux 0 du gouvernement et retenu comme 1ER PROJET FRANCILIEN ET 4ème National.

La tranche 3 : le PÔLE CULTUREL REGIONAL avec un début de travaux en 2019 pour une ouverture en 2020. Une salle de spectacle d’une capacité de 450 places assises, une salle de répétition, des ateliers peinture, sculpture et arts visuels. Nous bénéficierons d’une subvention de la Région à hauteur de 1 600 000 euros et d’un Contrat Intercommunal Départemental pour 920 000 €. L’architecte retenue est l’agence Dansette.

Une architecture résolument moderne et respectueuse

Un pôle communautaire d’une surface actuelle de 3 000m² et de 5 000m² à terme sur 7ha de terrain.La réhabilitation de ce corps de ferme briard dans notre département rappelle nos valeurs agricoles et terriennes qui font la richesse de notre territoire, valeurs communes que nous défendons.

Cette réhabilitation contemporaine tournée vers la transition énergétique et la valorisation environnementale et patrimoniale, est tout d’abord «l’œuvre » de concepteurs aussi ingénieux et innovants que sont les architectes : Olivier NEYRAUD de l’agence BN Architectes et Martin NEYRAUD de l’agence 3 A2U qui ont parfaitement su s’imprégner et s’ajuster à la modernité.

Mais également l’engagement sans faille de Serge CARTHAGENA Vice-Président en charge des Travaux entouré de Michael MENDES, ingénieur de la Communauté de Communes qui a apporté des idées complémentaires, comme le réemploi des pavés dans la cour.

Cette réhabilitation a été réalisée majoritairement par des entreprises de Seine et Marne.

Des moments forts ont marqué cette journée

Le dévoilement de la plaque inaugurale Jean-Jacques BARBAUX devant la Maison des Services, par son épouse, très émue.  A la fin de la cérémonie, Pierre-Marie CUNY, Directeur des Politiques Culturelles au Conseil Départemental de Seine et Marne a souhaité interpréter un air de cornemuse en hommage à son ami.

Le dévoilement de la plaque inaugurale Yves BREARD, Maire des Chapelles-Bourbon, devant la future Salle du Conseil Communautaire qui portera son nom, en présence de nombreux habitants de la commune venus découvrir ce nouveau Pôle Communautaire.

Une inauguration « en fanfare » avec « la Bandacadabra » ; une fanfare italienne qui a fait sensation et a résolument placé cette journée sur le mode de la fête et du bien vivre ensemble.

Isabelle PERIGAULT a conclu cette journée inaugurale par ces mots : « Nous sommes déterminés avec mes collègues, guidés par l’intérêt général, dans un esprit solidaire, à poursuivre et surtout aller encore plus loin dans le développement innovant pour que notre Communauté de Communes du Val Briard soit un territoire où l’on travaille, où l’on s’émancipe, où il fait bon vivre… ».